Images au hasard

Communauté du Chemin-Neuf

b_200_150_16777215_00_images_articles_actu_1305-jardins-des-moines.pngL’Eglise catholique en Algérie, en accord avec l’Ordre des Moines Cisterciens, a confié Le monastère depuis le 15 aout 2016 à la Communauté du Chemin-Neuf. (cf site : www.chemin-neuf.org)

Dans ce lieu de prière et de mémoire, nous voulons poursuivre l’accueil des chrétiens du pays ou étrangers pour des temps de silence et retraite spirituelle ; le travail de l’exploitation agricole en lien avec les voisins du village, et aussi l’accueil des visiteurs.

Nous sommes une fraternité, avec un prêtre parmi nous, et nous attendons d’autres membres de la communauté avant septembre 2017, dont un 2° prêtre. Confiant dans la Fidélité de Dieu, nous espérons approfondir l’héritage spirituel des moines de Tibhirine, pour en vivre et le partager à tous.

Pour les visites :
Chaque jour sauf le Dimanche : 10h-12h et 15h-17h (modifiables)
Le tel fixe du monastère est : 00213 / 25 79 17 05
Le tel mobile : 00213/6 96 23 10 22 ;
Les visiteurs étrangers doivent se renseigner sur les consignes d’escorte avant de venir.

À deux pas du Bataclan, le « jardin des moines de Tibhirine » bientôt inauguré

b_200_150_16777215_00_images_articles_actu_1305-jardins-des-moines.pngVingt ans après leur disparition, la paroisse Saint-Ambroise à Paris rend hommage aux sept religieux assassinés en Algérie.Le 26 mars 1996, sept moines trappistes du monastère Notre-Dame de l’Atlas, à Tibhirine en Algérie, étaient enlevés puis exécutés quelques semaines plus tard. Leur assassinat fut revendiqué par le groupe islamique armé (GIA) et leurs têtes retrouvées le 30 mai 1996. C’est cette date du 30 mai – 2016 – qui a été choisie par la paroisse Saint-Ambroise, située à quelques pas seulement de la salle de concert du Bataclan, au cœur des quartiers touchés par les attentats du 13 novembre, pour rebaptiser le square voisin : « Jardin des moines de Tibhirine ».

Lire la suite : À deux pas du Bataclan, le « jardin des moines de Tibhirine » bientôt inauguré

Tibhirine, « une existence chrétienne dans la proximité avec des musulmans »

C’est dans la nuit du 26 au 27 mars, il y a vingt ans, que sept des neuf moines du prieuré de Tibhirine, en Algérie, étaient enlevés et séquestrés durant plusieurs semaines avant que leur mort ne soit annoncée.

Lire la suite : Tibhirine, « une existence chrétienne dans la proximité avec des musulmans »

À Tibhirine, la mémoire de sept vies données

1904-Le-monastere-cour-interieureC’est dans la nuit du 26 au 27 mars, il y a vingt ans, que sept des neuf moines du prieuré de Tibhirine, en Algérie, étaient enlevés et séquestrés durant plusieurs semaines avant que leur mort ne soit annoncée.

En France et en Algérie, leur héritage est célébré cette année, avec celui des douze autres martyrs chrétiens de la décennie noire, en solidarité avec ce peuple algérien qu’ils avaient refusé de quitter malgré le danger.

Lire la suite : À Tibhirine, la mémoire de sept vies données

«Christian nous avait envoyé son testament»

201603262548-fullVotre frère Christian* a été assassiné il y a 20 ans, dans quel état d'esprit êtes-vous aujourd'hui ?

Dans une très grande émotion, car jour pour jour, quasiment heure pour heure, cet anniversaire tombe pendant la veillée pascale, qui est l'un des plus beaux offices de la liturgie chrétienne. Mais c'est une date que je vis en replongeant dans le contexte de l'époque, qui nous revient comme un flash-back par les attentats de Bruxelles.

Lire la suite : «Christian nous avait envoyé son testament»

L'enlèvement des moines de Tibhirine : 20 ans après

b_200_150_16777215_00_images_articles_actu_2803-tibhirine.jpg

C’était il y a 20 ans : dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 sept moines trappistes étaient enlevés en Algérie. Cette petite communauté de l’abb

aye Notre-Dame-de-l’Atlas, fondée en 1938, à Tibhirine, près de Médéa, souhaitait vivre la charité monastique et le partage en terre musulmane. Un témoignage de vie et de foi jusqu’à la mort.

Les frères se savaient menacés et avaient fait le choix de rester en Algérie. Le "Testament spirituel" de frère Christian de C

hergé, prieur du monastère cistercien Notre-Dame de l'Atlas, rédigé en décembre 1993, bien avant leur enlèvement, annonce d’ailleurs ce choix irrévocable d’une «vie donnée à Dieu et à ce pays».

Le 20e anniversaire de leur enlèvement coïncide avec la date de la veillée pascale. Un calendrier qui revêt une dimension toute symbolique et illumine le sens pleinement pascal du don des Frères. C’est le sentiment du frère Thomas Georgeon, moine trappiste, postulateur de la cause de béatification des 19 martyrs d’Algérie. Il est interrogé par Hélène Destombes

Cimetière en fleur

Fleurs au cimetièreDepuis quelques jours, des crocus se sont mis à fleurir partout et les tombes des frères commencent à en être couvertes .... signe de ces "fleurs du désert irriguées par le sang de frères" , "germes d'espérance" dans les montagnes de l'Atlas.

Nouvelles du monastère - Juillet 2014

 cloitreL'été s'annonce déjà et pourtant les activités à Tibhirine ne se sont pas arrêtées depuis le début de cette année. 2014 est l’année de tous les projets.

 L’arrivée d’internet à l’entrée du village nous permet de vous présenter notre nouveau site et surtout de pouvoir le faire vivre plus régulièrement pour vous tenir informé de la vie « ici haut » à travers cette lettre de nouvelles.

L’extension des ateliers mis à la disposition de Caritas nous amène à démanger le laboratoire de confection des confitures, ce qui nous permet de le mettre aux normes.

L’accueil reste notre priorité. Le sol de la chapelle n’est plus du tout adapté aux nombres de visiteurs. Nous envisageons de le renouveler début de l’automne. Le nombre de personnes qui souhaitent passer quelques jours de retraite augmentent. Le plus grand chantier de cette année sera la rénovation de l’hôtellerie, avec son toit qui doit être remplacé, et l’aménagement des blocs sanitaires afin de rendre les lieux plus accueillant encore.

Nous avons besoin de votre soutien pour porter l’héritage laissé par les frères. Le nouveau site peut être un moyen de collecter de nouveaux fonds. Mais ce sont aussi de bonnes volontés dont Tibhirine a besoin pour participer à différents travaux sur place.

Bonne lecture

P. JM Lassausse