Images au hasard

L'enlèvement des moines de Tibhirine : 20 ans après

b_150_100_16777215_00_images_articles_actu_2803-tibhirine.jpg

C’était il y a 20 ans : dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 sept moines trappistes étaient enlevés en Algérie. Cette petite communauté de l’abb

aye Notre-Dame-de-l’Atlas, fondée en 1938, à Tibhirine, près de Médéa, souhaitait vivre la charité monastique et le partage en terre musulmane. Un témoignage de vie et de foi jusqu’à la mort.

Les frères se savaient menacés et avaient fait le choix de rester en Algérie. Le "Testament spirituel" de frère Christian de C

hergé, prieur du monastère cistercien Notre-Dame de l'Atlas, rédigé en décembre 1993, bien avant leur enlèvement, annonce d’ailleurs ce choix irrévocable d’une «vie donnée à Dieu et à ce pays».

Le 20e anniversaire de leur enlèvement coïncide avec la date de la veillée pascale. Un calendrier qui revêt une dimension toute symbolique et illumine le sens pleinement pascal du don des Frères. C’est le sentiment du frère Thomas Georgeon, moine trappiste, postulateur de la cause de béatification des 19 martyrs d’Algérie. Il est interrogé par Hélène Destombes