Images au hasard

À deux pas du Bataclan, le « jardin des moines de Tibhirine » bientôt inauguré

b_150_100_16777215_00_images_articles_actu_1305-jardins-des-moines.pngVingt ans après leur disparition, la paroisse Saint-Ambroise à Paris rend hommage aux sept religieux assassinés en Algérie.Le 26 mars 1996, sept moines trappistes du monastère Notre-Dame de l’Atlas, à Tibhirine en Algérie, étaient enlevés puis exécutés quelques semaines plus tard. Leur assassinat fut revendiqué par le groupe islamique armé (GIA) et leurs têtes retrouvées le 30 mai 1996. C’est cette date du 30 mai – 2016 – qui a été choisie par la paroisse Saint-Ambroise, située à quelques pas seulement de la salle de concert du Bataclan, au cœur des quartiers touchés par les attentats du 13 novembre, pour rebaptiser le square voisin : « Jardin des moines de Tibhirine ».

Malgré la guerre civile qui faisait rage en Algérie dans les années 1990, ces hommes de Dieu avaient fait le choix de rester dans leur pays d’adoption pour « fraterniser avec les musulmans », indique la paroisse dans un communiqué. C’est pourquoi, ayant fait don de leur vie, ils incarnent « l’amitié, l’ouverture et le dialogue », réponses aux drames que vit notre société.

Témoins de l’Espérance

Après une messe en hommage aux moines, célébrée à 10 h et présidée par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, l’inauguration aura lieu en présence d’Anne Hidalgo, maire de la capitale, de membres des familles des disparus, ainsi que de représentants des différentes religions.

Le même jour débutera dans l’église Saint-Ambroise une exposition intitulée « Les moines Tibhirine, témoins de l’Espérance », présentant jusqu’au 31 juillet des photos inédites et des lectures spirituelles restituant l’atmosphère dans laquelle vivaient les moines.

Inauguration du « jardin des moines de Tibhirine »
lundi 30 mai 2016 à 10 h
face à l’église Saint-Ambroise
71 bis boulevard Voltaire
75011 Paris