Voici les commentaires que fait le Père Jean-Pierre Flachaire, prieur de Notre Dame de l’Atlas à Midelt, le 5 mars 2005, sur ce mystère de la Visitation :

visitationJe voudrais revenir un moment sur cette parole de Christian que je vous ai citée au début de mon partage : Que ce mystère de la Visitation est une fête "quasi patronale" de Notre-Dame de l'Atlas… J'ai fait quelques recherches. Voici ma conclusion. Dans son homélie du 31 mai 1993, Christian précise que c'est "peut-être sous l'inspiration de Frère Charles, que les premiers moines de l'Atlas ont fait de cette fête, une fête "quasi patronale"".

En effet, nous savons par de nombreux textes, que c'était déjà une intuition forte du Père de Foucauld. Et, à ma connaissance, l'ermite de Tamanrasset, est le premier à avoir compris que c'est ce "mystère" que nous avons à vivre en terre d'Islam.

Et Notre-Dame de l'Atlas – la statue qui porte ce nom – se trouve sur la montagne à un point très élevé, visible de toute la contrée, et elle domine le monastère et toute la région. Cette statue vient de Staouëli, le premier monastère trappiste en Algérie de 1843 à 1904. Et il est rapporté que le Père de Foucauld qui a vécu quelque temps à Staouëli, a prié devant cette statue. Très vite donc, nos premiers Frères de l'Atlas ont fait le lien entre le Père de Foucauld, cette statue, le mystère de la Visitation – qui lui était si cher – et leur devise.

La devise de l'Atlas est : "Un signe sur la montagne". Ce signe, sur le blason du monastère, c'est la croix, au sommet des montagnes de l'Atlas. Mais, plus discrète, dans l'angle gauche du blason, il y a aussi une Étoile et l'Étoile, nous le savons, représente Marie.

Alors, cette statue en provenance de Staouëli, nos premiers Frères, à peine un an après leur arrivée à Tibhirine, au lieu de la garder pour eux dans l'enceinte du monastère, sont allés la placer sur un socle de béton de quatre mètres de hauteur, au sommet de la montagne. Et ce fut vraiment, pour eux, Marie, "le nouveau signe sur la montagne". Pas Marie seule, mais Marie avec Jésus. Pas Jésus dans les bras de Marie… mais Jésus dans le sein de Marie. En effet, cette statue, Notre-Dame de l'Atlas, c'est assez rare peut-être, est une Vierge enceinte avec, sur la ceinture, la tête d'un petit ange… Marie portant Jésus… Marie dans sa Visitation… en toute "hâte" vers "l'autre"… Notre-Dame dans sa Visitation… Notre-Dame de l'Atlas a rempli sa "mission".

Nos sept Frères ont été enlevés le lendemain de la célébration de l'Annonciation, le 26 mars 1996 et leurs restes – leurs têtes – ont été retrouvés la veille de la fête de la Visitation, le 30 mai 1996. Ils sont restés cachés durant toute leur vie, mais, plus encore, leurs derniers 56 jours comme dans le sein d'une mère.

Puis, le témoignage du "don de leur vie, par amour, a été le "signe", le "tressaillement" qui a déclenché une multitude de Magnificat, partout dans le monde, et tout d'abord, chez "l'autre" de l'Islam.