Images au hasard

Dialogue de vie

 dialogueTibhirine, c’est un esprit de dialogue avec les plus proches qui partagent le quotidien de frères.

 

« Le dialogue se trouve forcement marqué par cette situation minoritaire des chrétiens en Algérie  Il ne peut se faire au niveau des idées ou des grands concepts théologiques.
C’est dans le travail, la vie quotidienne que se joue vraiment le dialogue. Ce que j’appelle le « dialogue de vie » qui a la richesse essentielle d’être réciproque.
A la fois mes collègues de travail musulmans se découvrant dans les attitudes qui sont les leurs, musulmanes, et moi je me découvre comme étant chrétien dans un travail tout à fait simple.
Le quotidien nous expose et nous révèle (…). Cette forme d’échange est capitale en Algérie, parce que c’est la manière la plus respectueuse d’approcher l’autre.
Et je retrouve cette intuition profonde dans les écrits et les récits des moines.
Ce qui ne signifie pas, pour autant, qu’il faille négliger les grandes questions : le dialogue de la vie ne va pas sans le dialogue des religions au sens le plus élevé du terme.
Tous peuvent s’engager dans le dialogue de la vie.
A cette expérience irremplaçable doit s’ajouter, à la charge de ceux qui en ont la vocation, cet échange au niveau théologique. »

Jean-Marie Lassausse, Le jardinier de Tibhirine, Bayard, Paris, 2010, p. 107