Images au hasard

L'Abbaye Notre-Dame de l'Atlas est un monastère cistercien, fondé le 7 mars 1938 à Tibhirine, ثبحرين , près de Médéa, en Algérie. En 1996, sept moines furent enlevés du monastère, lors de la guerre civile algérienne, et assassinés. Le film Des hommes et des dieux, sorti en 2010, évoque les dernières années de leur vie au monastère. Suite à ces évènements, les moines cisterciens migrèrent au Maroc, tout d'abord à Fès, puis s'installent à Midelt en 2000. Le monastère Notre-Dame de l'Atlas y est aujourd'hui établi.

Source : Wikipédia

Histoire d'une abbaye

Portail de StaouêlliPrésence  cistercienne en terre algérienne

En 1843, des moines de l'Abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle fondent une abbaye à Staouëli, en Algérie, en vue de former la population aux techniques agraires modernes. L'abbaye de Staouëli, et son exploitation agricole, se développent rapidement. Mais en 1904 les moines quittent le pays en raison de difficultés à rentabiliser le domaine et par crainte de la loi française sur les associations, votée en 1901, qui limite les droits des congrégations religieuses        .

Lire la suite : Histoire d'une abbaye

Vie quotidienne et spiritualité

b_200_150_16777215_00_images_stories_articles_St._Benedict_delivering_his_rule_to_the_monks_of_his_order.jpgLa règle de saint Benoît

La vie des moines cisterciens de la Trappe Notre-Dame-de-l'Atlas est réglée par la règle de saint Benoît. La lecture de cette règle est quotidienne car, pour un moine, elle traduit le véritable esprit de l'Évangile. La devise « Ora et Labora » (prie et travaille) est ainsi vécue chaque jour avec fidélité.

Lire la suite : Vie quotidienne et spiritualité

Repères chronologiques de la présence des moines en Algérie

 

 

Notre-Dame de l'AtlasL'abbaye Notre-Dame de l'Atlas,monastère de cisterciens-trappistes, fondé le 7 mars 1938 à Tibhirine, près de Médéa, en Algérie, s'inscrit dans une histoire plus large de présence des moines sur la terre algérienne. Après l'assassinat des 7 frères, et une tentative d'installation d'une nouvelle communauté en 1998, les cisterciens ont quittés l'Algérie en s'établissant au Maroc près de Fès. Le nom "Monsatère Notre-Dame de l'Atlas" est depuis attribué au monastère situé a Midelt au Maroc, le monastère de Tibhirine ayant pris depuis lors le nom de "Notre-Dame de Tibhirine".

Lire la suite : Repères chronologiques de la présence des moines en Algérie

Dialogue avec les musulmans

b_200_150_16777215_00_images_stories_articles_dir.jpgLes relations avec le voisinages.

Les moines poursuivirent une réflexion et une démarche de réconciliation avec l'Islam, dans la lignée du Concile Vatican II concernant le dialogue interreligieux. Ce dialogue avait un sens concret (d'amour en actes et non en paroles) dans la mesure où Christian de Chergé trouvait stériles les débats d'ordre théologique. Ces rencontres se traduisaient donc par le partage d'un morceau de pain, d'un verre d'eau, des soucis quotidiens, partage des récoltes, puisque les parcelles de terrains étaient cultivées aussi par quatre ou cinq associés du village voisin, qui obtenaient ensuite la moitié du produit de la terre.

Lire la suite : Dialogue avec les musulmans

Tibhirine depuis 1996

448px-chapelle prieur nd de lalats midelt marocAprès la mort des sept moines, les frères survivants de Tibhirine, le Père Amédée Noto, et le Père Jean-Pierre ­Schumacher, se rendent dans le monastère de Fès au Maroc. Le prieuré Notre-Dame-de-l’Atlas y est transféré le 2 juin 1996. Les moines partiront ensuite, en 2000, à Midelt près d'une communauté de Franciscaines missionnaires de Marie. C'est là que le prieuré Notre-Dame de l'Atlas se trouve aujourd'hui. Le supérieur, depuis 1999, en est le Père Jean-Pierre Flachaire. La chapelle de l'abbaye est désormais précédée d’un oratoire mémorial des frères de Tibhirine. C'est aujourd’hui le seul monastère cistercien du Maghreb      . Le Prieuré Notre-Dame de l’Atlas de Midelt abrite aussi, depuis juillet 2010, les reliques du Père Albert Peyriguère, ermite au Maroc. Elles ont été transférées d’ El Kbab (province de Khénifra, Maroc), où il avait été inhumé, à Midelt.

Lire la suite : Tibhirine depuis 1996

Liste des Supérieurs

b_200_150_16777215_00_images_articles_moine.jpgLes abbés et prieurs de Tibhirine

Lire la suite : Liste des Supérieurs